N.f.T. Photo

S'abonner à flux N.f.T. Photo
Mis à jour : il y a 46 sec

Étang de la Bâtie

dim, 06/03/2018 - 16:04
03 juin 2018Auteur : N.f.T.

Pour inaugurer mon nouveau boîtier plein format et pour tester un peu et voir ce qu’il avait dans le ventre, je me suis rendu à l’étang de la Bâtie situé pas loin de Grenoble où il est possible d’y observer et photographier pas mal d’oiseaux, notamment le martin pêcheur.
Je me suis rendu samedi dimanche matin assez tôt pour tenter quelques photos d’oiseaux et si possible de martin pêcheur. Après plusieurs heures d’affût au bord de l’eau, voilà les quelques photos qui en ressortent, dont un martin que j’ai pu observer même pas 5 minutes après m’être posé ce matin, un beau coup de chance, car je ne l’ai plus revu après. Cependant, il n’était pas le mieux placé pour la photo, on ne peut pas tout avoir. :-)
Une collègue de bureau m’ayant prêté un 105 mm macro pour quelques jours, j’en ai aussi profité pour essayer quelques photos d’insectes au bord d’une mare pas loin de l’étang. Après ces quelques photos, je dois admettre que cet objectif est absolument merveilleux et donne des photo d’un piqué impressionnant et d’un bokeh à faire tourner la tête. :-)
Pour terminer, je souhaiterais faire une petite remarque : le chemin qui longe l’étang est autorisé aux chiens mais seulement attachés en laisse. Je préfère indiquer cela si des lecteurs de cette galerie souhaiteraient s’y rendre, parce que deux chiens ont ruiné mon affût en plongeant dans l’eau à 1 m de moi, sans oublié qu’ils ont bien failli se prendre les pattes dans mon trépied… Bref, merci de respectez le lieu et les observateurs/photographes d’oiseaux qui sont présents en essayant de rester discrets. Merci.

Sur ce, je vous laisse apprécier les photos. :-)

Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)

Licence : CC–BY

Photos en vrac #1

sam, 05/26/2018 - 16:18
Auteur : N.f.T.26 mai 2018
Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)

Licence : CC–BY

La Dombes

sam, 04/28/2018 - 13:45
Auteur : N.f.T.28 avril 2018

Faute de pouvoir partir en montagne à cause de la neige encore présente en grande quantité à faible altitude, j’ai migré dans les plaines de l’Ain, plus précisément dans la Dombes, pour fuir la région grenobloise où je commençais sérieusement à me sentir enfermé.
La Dombes est une région située au nord est de Lyon constituée de plus d’un millier de lacs créés artificiellement pour la pisciculture. Cette région représente d’ailleurs 18 % de la surface nationale des étangs exploités et 21 % de la production piscicole nationale (source).
Si vous souhaitez vous y promener, je ne sais pas si c’est un coin vraiment adapté, en effet, du fait de la première utilisation des lacs, ceux-ci sont très largement des propriétés privées et ne sont donc pas accessible au public (clôtures). Par contre, si vous souhaitez faire des photos d’oiseaux, ça peut-être un lieu sympa, une fois que vous aurez trouvé des lacs intéressants.

J’ai donc passé toute la soirée du samedi au bord d’un lac et l’aube le lendemain matin (après une nuit passée dans la voiture ^^) pour photographier la faune sauvage. Il existe un parc animalier (le Parc aux oiseaux) mais j’ai préféré ne pas m’y rendre, déjà parce qu’il y aurait eu plein de monde, mais surtout, car le parc est ouvert entre 10 h et 18 h, soit la période de la journée où ce n’est pas la peine de sortir son appareil photo. :-)

Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)

Licence : CC–BY

Rando raquette Grand rocher

sam, 02/03/2018 - 16:55
Auteur : N.f.T.03 février 2018

La neige étant arrivée en abondance dans les différents massifs autour de Grenoble depuis fin décembre, nous en avons profité avec quelques amis pour partir en rando raquette dans l’espace nordique du Barioz pour faire le Grand rocher, sommet local culminant à 1 926 m d’altitude, un incontournable pour débuter la saison (beaucoup de monde d’ailleurs).
En réalisant le tour complet depuis le Foyer de ski de fond jusqu’au Grand rocher puis en passant par le refuge du Crêt du poulet, le parcours est d’environ 9 km pour environ 460 m de dénivelé positif (voir le tracé sur le côté de la page). Ne faites pas trop attention sur la carte au tracé qui ne suit pas les chemins, sur la neige on peut bien aller là où on veut. :-)
Le tracé n’est pas particulièrement difficile (du moins quand la neige est fraiche et légère), mais il reste cependant très sympa à faire pour profiter de la magnifique vue sur le massif de Belledonne à l’est et le massif de la Chartreuse à l’Ouest. Nous avons eu droit en plus à une mer de nuages recouvrant toute la vallée de Grenoble jusqu’à Chambéry, de quoi rendre le paysage encore plus beau. ;-)

J’espère que ces quelques photos vont plairont. :-)

Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)

Licence : CC–BY

Nature morte enneigée

dim, 01/07/2018 - 12:23
Auteur : N.f.T.07 janvier 2018

Pour compléter ma précédente série de photos de paysages sous la brume (à découvrir ici si vous ne l’avez pas encore vu ;-)) je vous propose aussi quelques autres photos de nature morte, parfois assez épurées et graphiques, parfois plus classiques réalisées lors de promenade en raquettes pendant mon séjour en Maurienne.
Vous trouverez d’ailleurs ma première photo publiée sur ma galerie étant réalisée avec mon filtre ND1024 acheté il y a quelques mois me permettant de faire une pose de 4 s en plein soleil et sous la neige pour prendre quelques filés d’eau. :-)

Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, cela reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)

Licence : CC–BY

Entre neige et nuages

dim, 01/07/2018 - 12:21
Auteur : N.f.T.07 janvier 2018

Suite aux fortes chutes de neige en Savoie à la fin de l’année 2017, j’ai eu l’occasion de prendre pas mal de photos de paysages et d’arbres dans la brume ou enveloppés de nuages bas laissant apparaître des formes fantomatiques et graphiques assez jolies. :-)
Hasard du calendrier, j’ai pu profiter de l’arrivée nouvelle du module `Suppression de la brume` de Darktable 2.4.0 permettant de jouer sur l’intensité de brume, ou voile, sur les photos pour réduire ou accentuer l’effet. Celui-ci fonctionne à merveille. Peut-être que je vous le présenterai un jour sur mon blog, ceci dit, il est fort probable que Carafife le fasse assez rapidement aussi en vidéo. ^^

Sur ce, je vous laisse profiter des photos, et comme d’habitude : n’hésitez pas à donner votre avis ou commenter les photos, tout avis est bon à prendre. ;-)

Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, cela reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)

Licence : CC–BY

Au studio

jeu, 12/14/2017 - 20:53
Auteur : N.f.T.14 décembre 2017

Petite nouveauté dans cette galerie avec des photos réalisées en studio, chose que j’avais encore jamais réellement expérimenté jusqu’à maintenant.
C’est à l’occasion des rencontres hebdomadaires de l’association l’Atelier Photographique 360 que j’ai pu expérimenter quelques photos d’objets en lumière artificielle donc une méthode que je ne connaissais pas du tout et que je vais vous présenter ici rapidement.
Celle-ci consiste à projeter une image à l’aide d’un vidéoprojecteur sur un objet, ou une personne, devant un fond. Cela permet de jouer sur des formes ou des nuances de couleur avec la source de lumière principale et aussi l’ombre projetée de l’objet sur le fond représentant du coup la photo du projecteur. Cette méthode est plutôt originale et offre à mon avis beaucoup de possibilités en termes de créativité artistique.
Je ne suis pas parfaitement satisfait du résultat de quatre photos présentées ici, mais j’avais tout de même voulu vous partager ces quelques réalisations faites avec un mannequin en bois pour vous présenter la méthode.

La dernière photo de la série d’un bougeoir en verre avec une tête d’hippopotame a été réalisée avec deux flashs cobra derrière des diffuseurs et un fond noir. Un miroir permet de jouer sur les reflets de l’objet ce qui rend la vue plutôt sympa.

Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)

Licence : CC–BY

Randonnée en Vanoise

mer, 10/11/2017 - 14:54
11 octobre 2017Auteur : N.f.T.

Probablement ma dernière randonnée de la saison (j’ai une idée en tête pour mes derniers jours de vacances que je n’hésiterai pas à vous faire profiter si le résultat est concluant ;-)) avec un petit tour réalisé dans le Parc national de la Vanoise pour l’ascension du Col de Chavière en partant du refuge de l’Orgère et avec un petit détour au Lac de la Partie. Sans grandes difficultés jusqu’au lac, la montée au col est plus difficile et se termine en pierrier délicat. Si vous souhaitez voir le lac depuis le col, il faudra prendre la crête sur la droite jusqu’au premier petit sommet.

Comme dans les autres endroits où je me suis rendu, le paysage est superbe est particulièrement désertique voir lunaire au niveau du lac et de nombreux animaux sont possibles à observer. D’ailleurs, dès mon arrivée au col, un magnifique gypaète barbu d’une taille impressionnante est passé deux fois à quelques mètres seulement au-dessus de moi. Vous verrez une photo plus bas prise avec mon 24–70 mm à la va-vite, malheureusement la qualité de la photo n’est pas optimale. Pour information, cet oiseau est une espèce de vautour et est donc dans la catégorie des charognards, il se nourrit donc principalement d’os. Il fait partie par ailleurs des plus grands rapaces d’Europe avec une envergure entre 2,60 à 2,90 m à l’âge adulte. Celui que j’ai photographié semble être un juvénile de un an environ d’après son plumage. Pour en savoir plus sur cet oiseau, je vous invite à lire cette page de la Ligue pour la protection des oiseaux.

En étant un peu attentif sur le chemin, notamment entre le lac et le col, il est possible de voir dans cette vallée des stigmates de la seconde guerre mondiale. En effet, vous pourrez y découvrir la présence de quelques restes d’obus et de très nombreux cratères d’explosions lors des bombardements de Modane en septembre puis de nouveau en novembre 1943 par les Alliés dans le but de détruire la gare permettant ainsi de couper le ravitaillement des troupes allemandes combattant en Italie. Pour plus d’informations sur cette période de l’histoire de la ville de Modane, vous pouvez aller lire l’article du Dauphiné à ce sujet ou sur le site de l’Association pour la préservation du matériel ferroviaire Savoyard, l’APMFS.

Sur ce, je vous laisse découvrir ces quelques photos. ;-)


Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)


Licence : CC–BY

Bivouac dans les 7 Laux

mar, 10/10/2017 - 14:13
10 octobre 2017Auteur : N.f.T.

Cette fois-ci, c’est dans le domaine des 7 Laux (massif de Belledonne) que je vous emmène marcher pour une rando sur 2 jours en bivouac.
Le tracé réalisé part quelques kilomètres après le village Rivier d’Allemond en Isère à 1 300 m d’altitude, monte jusqu’au col des 7 Laux à 2 184 m en passant par plusieurs lacs puis continue jusqu’au refuge du même nom.
De retour au col des 7 Laux pour le bivouac, j’ai ensuite continué ma randonnée au col de la Vache (2 556 m) pour redescendre de l’autre côté jusqu’à revenir sur Rivier d’Allemond et enfin retourner sur le lieu de départ en longeant la route sur quelques kilomètres.
Côté difficulté, le passage du col de la Vache demande une bonne attention (autant en monté qu’en descente) et un bon pied, car le passage est assez délicat. Sinon, mis à part le dénivelé, celui-ci ne pose pas d’autres difficultés.
Assez rapidement, j’ai eu l’occasion de croiser un troupeau de bouquetin posé vers le lac de la Sagne et le lendemain matin, une fois le col de la Vache passé quelques bouquetins et un petit groupe de chamois en bas du pierrier (mais vu qu’ils se déplacent bien plus vite que moi sur les rochers, je les ai perdus de vu assez vite ^^). Malgré la présence du loup dans cette région, je n’en ai croisé aucun ; d’un côté heureusement, car je n’aurai pas été très fier de croiser la route d’un loup à la tombée de la nuit à côté de ma tente mais d’un autre côté, photographier un loup à l’état sauvage aurait été mon beau jour de ma vie de photographe. ^^
Côté paysage, le chemin passe par différents types de terrains : plaines, pierriers et de nombreux lacs naturels et artificiels et on a l’occasion de croiser de nombreux torrents.

L’avantage de partir en montagne en octobre est que la montagne est beaucoup plus calme, croiser d’autres personnes devient exceptionnel. Une fois la tente plantée, j’ai pu passer une soirée absolument seul dans la montagne, sans aucun bruit mis à part celui d’un torrent au loin. Un lieu idéal pour se poser, contempler le paysage et se laisser absorber par la montagne. Un moment de bonheur à l’état pur qu’aucune photo ne pourra jamais égaler, si vous voulez vivre la même expérience il ne vous restera plus qu’à faire la rando vous-même. :-)

Il n’y a malheureusement pas beaucoup de photos malgré les 2 jours de marche, bien que nous soyons déjà en octobre, le soleil est encore très intense et donc les photos de paysage plutôt moyenne avec une lumière très dure et des ombres importantes. Ceci dit, je vous laisse découvrir les 10 photos ci-dessous en espérant qu’elles vous plaisent. :-)


Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)


Licence : CC–BY

Rando Pas de l’Œille

ven, 10/06/2017 - 13:22
06 octobre 2017Auteur : N.f.T.

C’est au tout début de l’automne, quand la montagne se colore de toutes les nuances de rouges et de jaunes que je me suis rendu dans le Vercors entre le Pas de l’Œille et le Col Vert. Là-bas, j’ai pu y rencontrer quelques jeunes bouquetins et une marmotte préparant son nid pour l’hiver en ramassant des herbes. Même si la rencontre avec des animaux sauvages peu farouches n’est pas assurée, vous aurez la certitude d’y trouver des paysages particulièrement jolis sur ce tracé avec des variations de terrains allant du pierrier jusqu’aux grandes plaines une fois passée la barrière rocheuse du Vercors.
La randonnée ne présente pas de difficultés majeures mis à part le passage du Pas de l’Œille particulièrement abrupte et glissant sur une bonne centaine de mètres. Ce passage est clairement déconseillée en terrain humide ou sous la neige et un bon pied montagnard n’est pas de trop. :-)
Si vous êtes intéressés par cette randonnée, vous trouverez le fichier GPX par ici.

Je vous laisse maintenant découvrir ces quelques photos réalisées sur place.


Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)


Licence : CC–BY

Croix de Belledonne

jeu, 08/17/2017 - 19:33
17 août 2017Auteur : N.f.T.

En ce long weekend d’août, j’en ai profité pour partir en randonnée sur 2 jours (avec tente et tout) avec une amie pour faire la Croix de Belledonne, sommet du massif du même nom culminant à 2 926 m altitude.
Et comme je suis un peu taré, j’ai embarqué avec moi, en plus des nombreux kg de tente, duvet, matelas, nourriture, eau, tout mon matériel photo, trépied compris ; mais ça valait le coup. ^^

En plus de pouvoir admirer des paysages superbes de haute montagne, on a eu l’occasion de croiser la route de quelques bouquetins, mouflons et même une grenouille rousse au bord d’un lac à 2 300 m altitude. :-)
D’ailleurs, pour votre culture personnelle, cette rencontre m’a appris que cette grenouille est le batracien qui vit a des altitudes les plus hautes, jusqu’à 2 800 m dans les Alpes, merci Wikipédia pour cette info. =)

Côté randonnée, si vous êtes intéressés pour la faire, il y a environ 1 700 m de dénivelé positif sur une 20aine de km de distance (aller/retour) pour atteindre le sommet. Si la route vers le Lac du Crozet et les Lacs du Doménon est plutôt facile, la 3e partie du parcours, entre le Lac du Grand Doménon et le sommet n’est que du pierrier. Un bon pied montagnard est donc nécessaire. Une dernière info, à cette altitude il peut rester encore quelques névés plus ou moins grands (on en a croisé quelques-uns), à certains mois de l’année, des crampons peuvent devenir nécessaire.

Sur ces deux jours, j’en ai profité pour prendre quelques photos de la région ainsi que de sa faune sauvage que je vous laisse découvrir. :-)


Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)


Licence : CC–BY

Fête du Lac 2017

mar, 08/08/2017 - 11:37
08 août 2017Auteur : N.f.T.

Après ma première participation à la Fête du Lac d’Annecy l’année dernière (si vous n’avez pas encore vu les photos, c’est par ici ;-)), la ville d’Annecy m’a de nouveau accepté comme photographe accrédité pour cette nouvelle édition du week-end dernier. Je souhaite donc les remercier très chaleureusement pour me permettre de nouveau de photographier ce feu d’artifice exceptionnel depuis la tribune presse. :-)

Le thème du spectacle

Cette année, le thème était sur La danse du feu avec un total de 13 tableaux reprenant les différentes époques et styles de musique et de danse à travers les âges.
Nous commencions notre voyage avec la danse la plus primitive lors de la préhistoire pour ensuite faire un bon dans le temps pour atterrir à l’époque classique avec le Lac des Cygnes, Casse-Noisette ou encore la valse de La Belle au Bois dormant du compositeur de génie Tchaïkovski (compositeur que j’adore personnellement, ce passage du spectacle était un vrai délice pour mes oreilles =)).
Nous sommes ensuite plongés dans la musique à 2, 3 et 4 temps avec la valse, le cha-cha, le foxtrot ou encore le rock avec notamment le “King”… Elvis Presley (je n’ai pas vérifié, mais je pense que toutes mes photos sont floues pendant Jailhouse Rock à force de bouger sur ma place :-D).
L’histoire nous fait ensuite voyager à travers le monde pour découvrir les différentes danses traditionnelles avec le flamenco d’Espagne, la danse russe ou encore irlandaise.
Nous terminions ce voyage à travers les époques avec la danse de rue et la danse moderne pour arriver à la fin avec un mini concert live de DJ Ralph, un musicien d’Annecy, pour le bouquet final.

L’artificier

Cette année, c’est le maître artificier portugais Vitor Machado qui était à l’œuvre. Il a notamment déjà réalisé des spectacles pour l’Euro 2004, la Coupe Africaine des Nations ou encore les Fêtes de Genève. En bref, du très haut niveau plusieurs fois récompensé dans les compétitions à travers le Monde : Chantilly, Cannes, Montréal et Yokohama.

La technique

D’un point de vue technique, ce n’est pas moins de 2,8 tonnes (500 grammes de plus que l’année dernière) de matière active qui étaient déployées pour une durée du feu de 1 h 15, 141 plates-formes sur le lac, 60 jets d’eaux dynamiques et 42 traceurs de lumière sur une longueur de plus de 700 m ! De quoi choper un torticolis avant la fin de la soirée. :-)

Retour personnel sur le spectacle

Pour être totalement honnête, j’ai trouvé ce spectacle excellent mais tout de même un peu moins bien que celui de l’année précédente. Avec un peu de recul il y a plusieurs facteurs qui peuvent expliquer que je sois resté un peu sur ma faim cette année.
Le thème sur la danse était très intéressant et aborde tous types de musiques et de styles de danses différentes : du classique à la techno en passant par le rock et la traditionnelle. Dans tous ces styles, il y en a forcément certains qu’on aime moins que d’autres et ce fût le cas pour moi. J’ai moins apprécié la partie sur les danses modernes et la musique techno/électro par rapport à la partie classique rock.
Un autre facteur est sur la partie pyrotechnique. À côté de magnifiques fusées de toutes les couleurs, des jets d’eau très dansants et des jeux de lumière superbes (tout particulièrement les danseurs de lumière en 3D dans la fumée avec un réalisme impressionnant), il y avait aussi j’ai trouvé quelques répétitions ainsi que quelques moments un peu vides dans le ciel.
Ceci dit, je vous rassure tout de même : ça restait un spectacle pyrotechnique de Fête du Lac, donc avec un très haut niveau technique et de superbes compositions de musiques, lumières et formes. :-)
Un autre aspect vraiment sympa de la soirée, la partie live à la toute fin du feu. Ça rend le moment encore plus naturel et unique ; une super idée donc. :-)
Bref, si vous avez l’occasion de vous y rendre, foncez ! :-)

Les photos… (enfin ^^)

Après un énorme tri, ce sont neuf photos que je vous propose ce soir (sur un total de 412).
Vous pouvez penser que c’est assez peu mais c’est une volonté de ma part. En effet, certaines photos pourtant réussies étaient assez ressemblantes à d’autres et n’apportaient donc pas grand-chose à la série. J’ai donc préféré réduire le nombre (à moins de 10) pour ne laisser que les meilleures et les plus différentes en couleurs, formes, textures, etc.
Je vous laisse maintenant regarder les photos et j’espère que vous les apprécierez. :-)


Vous avez aimé cette série ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)


Licence : CC–BY

Fête de la musique 2017 #1

sam, 06/24/2017 - 22:02
24 juin 2017Auteur : N.f.T.

Comme chaque année, ou presque, je profite de la fête de la musique pour photographier quelques groupes sympas que je croise dans la rue.
Le premier de la soirée est un groupe de musique japonais, de quoi bien commencer la soirée avec une musique originale. :-)
Ce concert était organisé et joué par les personnes de l’épicerie japonaise Ozenya dans le centre-ville de Grenoble. Au programme, des chansons typiques japonaise, logiquement, du David Bowie ou encore Les champs Élysées de Joe Dassin en version japonaise. Pour votre plaisir, et parce que je trouve ça vraiment joli à écouter voilà une vidéo de celle-ci. ;-)

Il y aura un second article dans les jours qui viennent pour un second groupe que j’ai croisé plus tard dans la soirée. En attendant, je vous laisse avec les photos de ce premier concert. ;-)

Licence : CC–BY

Lac de la Folle

mer, 06/14/2017 - 20:09
14 juin 2017Auteur : N.f.T.

Le weekend dernier a été l’occasion de commencer la saison de randonnée en montagne, et pour cette première, je me suis attaqué avec une autre personne au Lac de la Folle, dans le massif de Belledonne pas loin d’Allevard (voir carte ci-contre).

Du côté du paysage, celui-ci n’est pas particulièrement intéressant dans la forêt. Une fois arrivé au premier chalet de la Grande Valloire et jusqu’au 2e chalet de la petite Valloire, la vue est beaucoup plus dégagée et jolie avec une superbe vue sur le massif de la Chartreuse. Une fois arrivé en haut, plusieurs gros névés nous attendaient sur les dernières mètres et surtout les deux lacs (Lac blanc et Lac de la Folle) étaient encore partiellement gelés, une sacrée surprise au mois de juin.
Bien que nous ayons croisé de nombreux terriers de marmottes au niveau des lacs, nous n’en avons entendu ni vu aucune. Aucun chamois ou bouquetins observés non plus. C’était une petite déception sur ce point, le lieu s’y prêtait plutôt bien. Il était sans doute trop tard.
Au final, je n’ai pas fait beaucoup de photos (il faisait trop chaud ^^), mais j’aimerais bien y retourner prochainement pour camper au niveau du 1er chalet et faire des photos du torrent et des lacs au levé du soleil, lors de cette journée il était en effet beaucoup trop imposant.

Pour les personnes qui seraient intéressées par cette randonnée, celle-ci se fait plutôt bien. Le départ se fait vers 1 000 m d’altitude pour arriver au niveau des lacs vers 2 100 et 2 200 m d’altitude. La partie en forêt bien qu’assez raide à des endroits est facilement praticable. La seconde partie vers les lacs est très exposée au soleil mais le chemin reste bien visible et longe le torrent. Seule la toute fin, entre les deux lacs, est déjà plus coriace avec une absence totale de chemin, la marche se faisant dans un pierrier ce qui la rend plutôt difficile (rochers instables allant jusqu’à 1 m de diamètre). La descente vers le lac, que nous n’avons pas faite, est particulièrement raide. Attention tout de même, il y a environ 1 300 m de dénivelé positif, une bonne condition physique est donc clairement recommandée.

Vous pouvez télécharger le fichier GPX du tracé que nous avons fait ici. Ceci dit, je tiens à informer que la possession seule de ce tracé ne suffit pas pour faire la randonnée dans de bonnes conditions. Une carte 1:25 000e (carte IGN 3433 OT) et une boussole sont très vivement conseillées, voire obligatoires. Après je vous dis ça mais vous êtes responsable de votre propre sécurité en montagne. ;-)
En plus d’une carte, j’avais aussi le livre Chartreuse & Belledonne d’Alain Doucé des éditions Le guide rando qui détaille toutes les étapes de ce parcours.

Bref, assez écrit, je vous laisse visionner les 10 photos triées de la journée ci-dessous. J’espère qu’elles vont plairont. :-)

Licence : CC–BY

Les oiseaux de Camargue

dim, 04/02/2017 - 15:59
02 avril 2017Auteur : N.f.T.

De passage plusieurs jours en Camargue pour faire des randonnées et visiter les lieux emblématiques de la région (manade, Arles, Aigues-Mortes, les Saintes-Maries-de-la-Mer, etc.), j’en ai profité pour prendre quelques photos de la faune locale, et par quelques j’entends plusieurs centaines. ^^ Après un énorme tri, vous n’en verrez que 14.
La majorité des photos est réalisée dans le parc ornithologique de Pont de Gau, un lieu fantastique pour photographier les animaux de près. De plus, le parc permet de rester aussi tard que l’on souhaite pour observer les oiseaux au crépuscule ; ce qui est idéal pour faire des photos. Un exemple qui devrait être généralisé dans tous les autres parcs animaliers. :-)

Pour compléter les photos ci-dessous, voilà quelques informations peu connues ou originales sur les oiseaux photographiés.

  • le flamant rose — animal phare de la Camargue, les flamants roses viennent en très grand nombre dans la réserve pendant la période de reproduction (seul lieu en Europe). Comme chacun le sait, la couleur rose de l’animal provient de la nourriture qu’il mange. Les petits sont alors à leur naissance blanc et gris, et prennent progressivement la couleur rose au bout de 2 à 4 ans. D’avis personnel, en ayant observé ces oiseaux de près, ils passent les ¾ du temps la tête sous l’eau (pas pratique pour faire des photos) et se battent régulièrement entre eux pour de la nourriture en poussant des cris rauques et se donnant des coups de bec (ou du moins essayent ^^). Par contre, ils montrent de superbes couleurs rouge et noire lorsqu’ils ont les ailes déployées ;
  • le héron garde-bœufs — ces oiseaux portent ce nom du fait qu’on les retrouve souvent à côté des bœufs, des chevaux ou encore des taureaux (en Camargue) pour la nourriture présente autour d’eux : moustiques, mouches, tiques, etc. Les mâles principalement de couleur blanche, prennent des teintes orangées pendant la période de reproduction ;
  • le héron cendré — qui ne connaît pas cet oiseau ? ^^ On le retrouve un peu partout en campagne dès qu’on y retrouve des plans d’eau ou des rivières. Pour information, la huppe qu’on peut observer sur une des photos apparaît au bout de quelques années et leur espérance de vie peut aller jusqu’à 25 ans. Petit avis personnel : dans certaines postures, on pourrait presque se croire au Crétacé devant un oiseau préhistorique ^^ ;
  • l’aigrette garzette — pas grand-chose à dire si ce n’est que l’oiseau arbore deux grandes plumes sur la tête (voir photos) pendant la période nuptiale ;
  • la mouette rieuse — la couleur de la tête change en fonction de la saison, en passant de brun sombre en été blanc en hiver. La dernière photo de cette série montre alors le plumage estival. Ces oiseaux peuvent vivre jusqu’à 30 ans. Pour terminer, et étant un grand fan de Gaston Lagaffe, c’est cet oiseau qui accompagne Gaston en permanence. :-)

    HIHIHIÂÂÂRH !

Les informations sont issues des pages Wikipédia de chaque oiseau. Vous pouvez vous y rendre pour en savoir plus, le but n’étant pas de faire un paragraphe détaille de chacun, mais plutôt de vous inviter à aller les découvrir par vous-même.

Maintenant, je vous laisse découvrir les photos, les commenter et/ou les partager si elles vous plaisent. :-)

Licence : CC–BY

Monde virtuel

dim, 03/05/2017 - 13:28
05 mars 2017Auteur : N.f.T.

À quoi ressemble le monde lorsque nous le regardons à travers un univers virtuel ?
Comment percevons-nous la réalité lorsqu’un prisme numérique, pixelisé et déformant s’interpose entre lui et nous ?
Peut-on croire ce que nous voyons ?
Voyons-nous réellement ce que nous regardons ?

À travers cette série de photos où la Nature est déformée par l’Œuvre de l’Homme, où l’Œuvre de l’Homme se déforme elle-même, j’ai souhaité ouvrir ces quelques questions philosophiques sur notre société, notre rapport aux autres et notre rapport à nous-même au travers des autres.
Notre monde se transforme petit à petit : le virtuel dépasse la réalité, la Technique remplace la Nature et l’Homme surpasse l’Homme.

Plein de questions, aucune réponse. C’est volontaire. Je vous laisse réfléchir avec votre vous intérieur et votre imaginaire pour trouver des éléments de réponse sur ces sujets. :-)

Licence : CC–BY

Festival Place aux jeux

dim, 02/05/2017 - 20:39
05 février 2017Auteur : N.f.T.

Ce weekend, je me suis rendu au festival Place aux jeux organisé par trois associations grenobloise de jeux de société qui sont :

  • la Maison des jeux de Grenoble ;
  • Jeux en Société ;
  • et enfin Les compagnons du jeton.

Au programme du weekend, entre samedi 14 h et dimanche 18 h en continu, de très nombreux jeux de plateau étaient proposés en libre accès pour découvrir et apprendre à jouer, des tournois, des jeux traditionnels, d’échecs, de Go ou encore des casses-têtes. Bien sûr, de nombreux bénévoles étaient présents pour expliquer au public les différents jeux et les accompagner dans leur apprentissage. En plus de cela, plusieurs éditeurs de jeux comme Asmodee, Haba ou Ielo étaient aussi sur place pour présenter leurs jeux. Une salle spécifique était orienté sur les jeux vidéo en réseau et une autre pour les jeux de rôles.
Parce que les jeux sont pour tous les âges, il était proposé pour les plus jeunes des jeux d’éveils et différents jeux d’adresse. Bref, de quoi occuper tout le monde entre 2 et 80 ans.
D’ailleurs, j’ai été surpris du monde qui était au rendez-vous, le mauvais temps de dimanche ayant probablement favorisé les familles autour d’une table de jeu. :-)

En guise d’animation ce dimanche midi, une démonstration de combats médiévaux était proposée par l’association Excalibur Dauphiné pour montrer les différentes techniques de combats à main nu, à la dague ou encore à l’épée longue.

Pour terminer, je souhaiterai remercier l’association la Maison des jeux, et plus particulièrement Valérie, pour m’avoir autorisé à accéder à l’évènement comme « photographe bénévole » le jour même et une heure avant l’ouverture au public. La prochaine fois je regarderai l’agenda de Grenoble un peu plus tôt et non le samedi matin pour savoir ce qui est organisé. ^^

Je vous laisse maintenant avec les quelques photos réalisées lors de mon passage sur les deux journées (je n’ai pas eu le courage de rester toute la nuit :-þ).

Licence : CC–BY

Ouverture de mon blog orienté sur la photo

dim, 01/08/2017 - 15:15

Bonjour à toutes et tous,

Premier message pour vous présenter l’ouverture d’un blog sur ma galerie photo. Celui-ci permettra d’étendre ma galerie à d’autres sujets que de « simples » publications photos. En effet, cela fait maintenant depuis plus de 6 ans que je pratique la photo reflex et j’ai depuis tout ce temps appris pas mal de choses, très souvent par moi-même mais aussi à partir de livres ou de sites Internet. J’ai donc envie, à mon tour, de partager mes quelques connaissances sur ce sujet qui me passionne.
Sur ce blog, j’y écrirai donc des articles sur différentes thématiques liés à la photographie, qu’ils soient sur la technique photo elle-même, sur des astuces que j’ai appris ou développé de mon côté ou encore sur l’histoire de la photographie ou des commentaires de photos que je vois sur la Toile. Pour le moment je n’ai pas vraiment de ligne directrice, elle viendra avec le temps et l’intérêt des lecteurs. :-)
Je ne promets pas des articles réguliers, rédiger des billets complets prend du temps que je n’ai pas toujours, mais j’essayerai de partager le plus possible. Vous pouvez suivre le flux RSS de ce blog en cliquant ici. Vous receverez alors des notification dès la publication d’un article. Je ne manquerai pas non plus de partager l’article via mon compte Diaspora* sur Framasphere.

Voilà, je vous dit à bientôt et je vous laisse avec un petit avant-goût de ce qui pourra arriver d’ici peu sur ma galerie et ce futur blog. ;-)

Amicalement,

N.f.T.

Catégorie : Blog

Trail de Montagnole

lun, 11/14/2016 - 22:27
14 novembre 2016Auteur : N.f.T.

Grande nouveauté ce week-end, en venant encourager (par ma seule présence ^^) ma sœur qui participait au trail de Montagnole à côté de Chambéry, j’ai pour la première fois couvert un trail. Pour occuper le temps (et se réchauffer un peu ^^) j’ai fini par prendre une bonne partie des participants de la course à différents points.

Il y avait en tout deux courses et une randonnée pédestre :

  • le grand parcours long de 22 km sur 1 000 m de dénivelé positif ;
  • le petit parcours long de 12,5 km sur 600 m de dénivelé positif.

Côté résultats pour le 22 km, le premier temps pour les hommes est de 1 h 42 minutes et 24 secondes et le premier temps ex-æquo pour les femmes (photo avec les deux gagnantes mains dans la main sur la ligne d’arrivée :-)) à 2 h 10 minutes et 44 secondes.
Pour le 12,5 km, le premier temps homme est de 53 minutes et 4 secondes et 1 h 06 minutes et 21 secondes pour les femmes.
Pour ma sœur : 3 h 03 minutes et 22 secondes. Bravo à toi ! \o/

Je n’ai très certainement pas pris en photo tout le monde mais si certain⋅e⋅s coureur⋅euse⋅s souhaitent savoir si j’ai une photo d’eux pour l’obtenir, vous pouvez toujours me contacter. Le plus de détails me permettra de me retrouver facilement et rapidement dans plus de 500 photos (numéro, classement, couleur de vêtements, etc.). Malheureusement, beaucoup de photos sont floues (je ne suis pas encore très habitué à ce type de situation) mais j’ai fait du mieux possible et je serai sans doute présent sur d’autres courses (peut-être comme bénévole si des organisateurs passent dans les parages ? :-)) dans la région pour perfectionner ma technique. :-)

J’ai un coup de cœur particulier pour les deux dernières photos de cette série : un homme encourageant sa femme à quelques mètres de la ligne d’arrivée. On peut sentir la souffrance des derniers mètres et le soulagement juste après ; bravo à elle. :-)

Enfin, pour finir cette introduction, il est courant que des coureurs participent à ce type de course au nom d’une cause ou d’une association. Je me permets donc de partager et diffuser celle du coureur au dossard 56 (photo 23) participant au trail pour faire connaître l’association Princesse des Montagnes visant à aider une petite fille atteinte d'un syndrome de West. N’hésitez pas à vous rendre sur leur page et soutenir l’association. :-)
Si d’autres associations étaient représentées, vous pouvez me joindre et je vous rajouterai dans la liste.

Licence : CC–BY

Vertige

mer, 11/09/2016 - 19:40
09 novembre 2016Auteur : N.f.T.

Il n’est pas dans mes habitudes de faire des photos politiques, et encore moins sur un pays que je connais pas plus que cela dans ce domaine, mais je me permet cette petite digression ce soir.
Pour l’expliquer, il y a quelques semaines je souhaitais participer à un concours photo d’une association dont le thème était « Vertige ». Seulement, la date limite de dépôt des photos était le weekend dernier et je n’ai rien proposé faute d’idée. Je ne l’ai eu que ce matin, en lisant l’actualité : une sensation de vertige et d’inconnu que sans doute beaucoup de personnes sur cette planète a pu ressentir.

advienne que pourra

Licence : CC–BY

Pages